Bienvenue sur le terrain de camping
“Het Groene Hart”


Le mot du propriétaire. La famille Roubos est enchantée de vous accueillir dans sa propriété. Nous espérons que vous passerez un agréable séjour sur le lieu de notre exploitation agricole, et nous sommes heureux que vous ayez choisi de séjourner chez nous. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous en faire part. Pour ceux et celles que cela intéresse, vous trouverez ci-dessous des informations concernant le domaine et la ferme.

Nous vous souhaitons un très agréable séjour !

Jasper et Eveline Roubos

Où vous trouvez-vous.

Vous êtes installé avec votre camping-car sur le Haarlemmermeerpolder (polder du lac de Haarlem). Il y a 160 ans ce territoire constituait une grande mer intérieure. Vous vous trouvez en fait au fond d’un ancien lac, à 6 mètres au-dessous du niveau de la mer, pour être plus précis. Ici on trouve encore de nombreux coquillages dans la terre. Le Haarlemmermeer (lac de Haarlem) était autrefois surnommé le Loup d’Eau ("de waterwolf"). Ce fut jadis un grand lac, né de l’union progressive de plusieurs mares, un phénomène qui commença en 1500. Au cours des tempêtes et des inondations, une bonne partie des terres fut engloutie et de nombreux villages furent ainsi complètement rayés de la carte. En 1840 le Haarlemmermeer avait atteint une superficie de 18.000 hectares. Lors des tempêtes et des inondations, l’eau montait jusqu’aux portes de Leyde et Amsterdam. Le projet d’assécher ce lac était déjà présent au début du 17e siècle, mais ce n’est qu’en 1852 que ce projet fut réalisé : durant trois ans et trois mois, trois stations de pompage à vapeur pompèrent l’eau dans le canal qu’on avait creusé à la main autour du Haarlemmermeer, et que nous appelons le Ringvaart (le canal de ceinture). On pompa ainsi l’eau jusqu’à ce que l’on puisse voir le fond du lac. Le nouveau polder fut entièrement aménagé pour pouvoir accueillir une activité agricole moderne de grande envergure. Les parcelles ont toutes une longueur de 1000 mètres et une largeur de 200 mètres. Le polder fut vendu par parcelle de 20 hectares.

De grands propriétaires terriens firent l’acquisition de la nouvelle terre. Les métayers et les paysans, lesquels étaient souvent ces mêmes ouvriers qui, la pelle à ma main, avaient aménagé le Ringvaart (le canal de ceinture) et la Ringdijk (la digue de ceinture), devaient travailler durement sur la terre lourde et humide. Ce n’est qu’après 1900 que les conditions s’améliorèrent : les prix agricoles augmentèrent et les fermiers furent plus nombreux à devenir propriétaires de leur terre. Les ouvriers agricoles s’établirent le long du canal de ceinture, attirés par un travail saisonnier bien rémunéré.

La famille Roubos, originaire de l’ouest Brabant, se sentit attirée par ce polder et sa nouvelle terre fertile. Ainsi l’arrière-grand-père de Jasper se retrouva-t-il ici à travailler comme métayer dans une ferme appartenant à un propriétaire terrien. Dès 1945 Haarlemmermeer subit une évolution tumultueuse d’une tout autre envergure. Les zones industrielles gagnent du terrain, des routes sont aménagées et l’agriculture devient moins importante. L’expansion colossale de l’aéroport de Schiphol surtout, a un effet considérable sur Haarlemmermeer. En 2003 l’aéroport occupe 15 % de la superficie de la commune et représente la plus grande source d’emplois de la région. Cette situation géographique favorable, due à la proximité avec l’aéroport et la Randstad (conurbation de l’ouest des Pays-Bas), a un double effet sur la commune de Haarlemmermeer. Depuis les années soixante-dix les citadins à la recherche de calme et d’espace connaissent bien le pays, mais les entreprises internationales également s’y installent volontiers. Ainsi se développe une commune très diversifiée avec d’une part, des bureaux modernes et une industrie haut de gamme, et d’autre part, de vieilles fermes pyramidales, dans un paysage de polder caractéristique de la Hollande-Septentrionale.

La ferme

Vous êtes ici notre invité sur une exploitation agricole qui existe depuis 160 ans. La ferme où vous vous trouvez a été construite en 2002. La première ferme dans laquelle notre famille a commencé à travailler après la mise à sec du lac, se trouve un peu plus loin à 1 km, au numéro 1639 de la Rijnlanderweg. La construction de la ligne à grande vitesse, que vous pouvez apercevoir derrière la campagne, nous a contraints à déménager. L’exploitation agricole compte environ 80 hectares. Nous cultivons des pommes de terre pour l’industrie des frites, mais aussi des oignons pour une usine d’épluchage où les oignons sont coupés en cubes ou en rondelles. Ces oignons en cubes se retrouvent essentiellement chez le poissonnier. Nous cultivons en outre du blé destiné à l’usine de production d’aliments pour le bétail, et des betteraves sucrières pour la raffinerie de sucre. Nous louons aussi une terre à un cultivateur de bulbes résidant à Lisse. Il y a de fortes chances que les tulipes et les hyacinthes qu’il cultive sur les parcelles fleurissent autour de la ferme. Outre notre travail à la ferme, nous effectuons des travaux avec nos machines pour nos confrères cultivateurs, et nous posons celles-ci chez le cultivateur de bulbes, lequel utilise notre terre pour ses tulipes et ses hyacinthes.

Le terrain de camping

Mon épouse et moi avons mis en route ce projet de terrain de camping en 2010. Ce projet nous apparut comme un formidable défi, et nous aimons aussi les ambiances animées. L’endroit où nous nous trouvons est une bonne base de départ pour visiter des villes et quand vient le printemps, parcourir la Bollensteek (la région de plantes à bulbes) ainsi que la Keukenhof. Du fait de votre position au sud du polder de Haarlemmermeer, vous pouvez accéder aux Kagerplassen (un ensemble de lacs) en quelques minutes à vélo. Il s’agit d’un tout autre domaine, qui se distingue par ses prairies, ses moulins et ses nombreuses mares, en résumé, un domaine qui reflète la Hollande authentique.